079 342 29 63 - 022 751 81 12 contact@ile-interieure.ch

blog

Huit étapes de pleine conscience à Genève, entre ville et campagne 

Dans la rade au lever du jour

Méditer en été (V)
A la lumière du phare des Pâquis, repère au coeur de l’aube

 

Debout avant le soleil, c’est une rade baignée de mauve que l’on découvre. Dans l’aube encore sombre, le phare des Pâquis est comme une sentinelle de lumière veillant sur la beauté du lieu. Sur la rive gauche, le débarcadère des Mouettes dort encore. Tout à côté, La Neptune semble dialoguer avec le phare; peut-être se racontent-ils des histoires de marins d’eau douce, des récits d’un temps où seules les voiles latines sillonnaient le lac, affrontant tous les vents et regagnant le port sous la surveillance attentive de leur gardien dressé en bout de jetée.

On n’ose à peine faire quelques pas, de crainte de déranger cet instant immaculé. Le cri d’une foulque perce le silence, son plongeon dessine des ronds dans l’eau. Alors on se remet en chemin, admirant tour à tour les teintes changeantes du lac, la silhouette de la ville se détachant sur un ciel de plus en plus clair.

Méditation musicale A quai, privé de navigation, le bateau Genève accueillera bientôt ses premiers hôtes matinaux pour un petit déjeuner qu’ils ne pourraient s’offrir ailleurs; plus loin, le Savoie rêve déjà qu’il largue les amarres. A cette heure, même la traversée du pont est encore un bonheur. Sur l’autre rive, quelques pèlerins de l’aube hâtent le pas, comme attirés par la lumière du phare. Aux Bains des Pâquis se prépare un rituel estival dont les lève-tôt ont le privilège.

Les pieds dans l’eau, savourer un concert de l’aube. Entre six et sept heures, avoir la tête en vacances même si le travail nous attend ensuite. Alors que s’égrènent les premières notes, méditer face au soleil levant sur l’art de se permettre des pauses dans notre quotidien. En équilibre entre silence et musique, solitude et lien, besoin de sécurité et désir de prendre le large, s’interroger sereinement sur nos souhaits contradictoires qui nous rendent si humain, si vivant.

Méditer en été:
les autres étapes

Share This

Share This

Share this post with your friends!