079 342 29 63 - 022 751 81 12 contact@ile-interieure.ch

blog

Pieds nus sur la terre – Huit façons de s’ancrer dans le moment présent (8)

L’univers dans la paume de ma main

Archives du blog - Méditations estivales 2016

Pour me sentir fraîche, solide, limpide et libre, je pratique la méditation des petits cailloux.

Des fleurs au premier plan, un lac bleu azur, le Mont-Blanc dans sa splendeur, un ciel tout à fait pur: c’est une image de carte postale, comme en offrent les quais de Genève par une fin d’après-midi estivale. Mais c’est bien plus que cela… des énergies essentielles que je peux aussi trouver en moi.

Pour me connecter à ma nature profonde, je connais une pratique merveilleuse que le maître zen vietnamien Thich Nhat Hanh a imaginée et qu’il nomme «la méditation des petits cailloux». Je commence donc par choisir, sur une plage, au bord d’une rivière, sur un chemin, quatre petits cailloux qui tiennent dans la paume de ma main, assez légers pour que je puisse les emporter partout avec moi, dans un sachet, une enveloppe, une petite boîte.

Où que je me trouve, je peux alors sortir de ma poche, de mon sac, mes quatre petits cailloux, et les déposer délicatement à ma droite. Je prends quelques instants pour me connecter à ma respiration, ici et maintenant, pour calmer mon esprit. Puis je place gentiment le premier petit caillou dans le creux de ma main gauche… Je l’observe, tout en plaçant ma main droite en réceptable sous ma main gauche. Ce premier petit caillou symbolise une fleur. Une fleur toute fraîche, à peine épanouie. Si j’ai perdu cette qualité de fraîcheur, je peux la restaurer en me focalisant sur mon souffle. J’inspire… je sens la fraîcheur en moi. J’expire… je suis une fleur. Ceci trois fois… fraîcheur, fleur.

 Je dépose à ma gauche le caillou-fleur. Je marque un temps d’arrêt, puis je place dans ma paume le deuxième petit caillou. Celui-ci représente une montagne, symbole de solidité, de stabilité. Si je développe mon aptitude à la pleine présence, dans l’instant, je peux retrouver cette assise, cet équilibre en moi. J’inspire… je me sens solide. J’expire… je suis une montagne. Ceci trois fois… solide, montagne.

Le caillou-montagne rejoint le caillou-fleur. Déposé dans ma main, le troisième petit caillou représente l’eau. L’eau calme, limpide… qui reflète la réalité telle qu’elle est. J’inspire… je me sens calme. J’expire… mon esprit a la limpidité de l’eau. Ceci trois fois… calme comme l’eau, limpide. Puis je dépose le caillou-eau… et avec le dernier petit caillou, j’accueille tout l’espace dans la paume de ma main. L’espace dont j’ai besoin, autour de moi… et en moi. Ma respiration consciente l’étend à l’infini. J’inspire… je sens l’espace en moi. J’expire… je suis libre. Ceci trois fois… espace, liberté.

Au terme de cette méditation aussi simple qu’inspirante, je me sens fraîche comme une fleur, solide comme une montagne, calme comme l’eau… je suis libre. Je prends le temps de savourer ce bain d’énergies… puis je range soigneusement mes précieux compagnons, que j’emporte partout avec moi. Plus légers qu’un smartphone, ils contiennent tout l’univers

Méditation guidée des petits cailloux

Pieds nus sur la terre - Huit façons de s'ancrer dans le moment présent

Autres étapes de ce parcours méditatif

Contacter l'île intérieure

Share This

Share This

Share this post with your friends!