Tout un mois avec soi

Jour 8 – étape 8

Pause et ancrage

Nous avons déjà parcouru une semaine de notre cheminement «Tout un mois avec soi».

Il est temps de nous accorder une pause, pour mieux ancrer les réflexions, les expériences et les ressentis que nous avons partagé jusqu’ici.

Pour vous aider à les intégrer tranquillement, je vous propose:

  • Un arrêt sur image
  • un récapitulatif de cette première semaine
  • une citation inspirante

Je regarde

Au bord de l’Hermance, dans un petit vallon, la balade est bucolique en toutes saisons. A certains endroits, des escaliers à l’image de celui-ci incitent à ralentir le pas, tant en descente qu’en montée.

A chaque passage ascendant sur ces marches pas toujours très sûres, je remarque leur enfilade plutôt chaotique, leurs fragilités, leur poésie aussi. Et je suis happée par cette échappée promise juste au-delà de la dernière marche.

Ce chemin, je le connais par tous les temps. Pour illustrer le parcours de notre première semaine, je l’ai choisi dans une douce journée d’avril où la nature commence à éclore, bordant le chemin de vert tendre.

Tout naturellement, ces marches creusées dans la terre puis consolidées me semblent symboliser parfaitement notre cheminement intérieur:  irrégulier, non linéaire, mais bien réel.

 

 

Je me remémore le chemin parcouru

Voici pour chaque thématique de cette première semaine une phrase-clé en guise de résumé.

N’hésitez pas à créer votre propre outil pour intégrer vos expériences et votre pratique jour après jour: un petit carnet, ou un tableau récapitulatif par exemple.

Jour 1: encombrement – allègement
Reprendre peu à peu le contrôle de ce qui entre dans votre vie et de ce qui en sort vous permettra de vous libérer de ce sentiment d’encombrement qui finit par tout rendre fade et sans saveur.

Jour 2: pesanteur – légèreté
Pour éprouver un sentiment de légèreté réel et durable, il faudra beaucoup désencombrer nos vies, changer ce que nous pourrons changer, aborder avec une attitude neuve ce qui n’aura pas pu l’être.

Jour 3: habitude – changement
Les habitudes ont quelque chose de rassurant. Paradoxalement, elles peuvent aussi nous enfermer dans des comportements sclérosants, que nous ne remettons pourtant pas en question.

Jour 4: peur – audace
En changeant, vous vous allégez de choses encombrantes, vous vous libérez de vieilles habitudes, vous dépassez des peurs qui en réalité n’avaient plus de raison d’être. Vous vous découvrez capable d’audace.

Jour 5: découragement – espoir
Lorsque vous êtes à la peine, que vous vous essouflez, faites une pause, gardez espoir. Le processus de changement que vous avez initié continue de tracer son chemin en vous… presque sans vous.

Jour 6: incertitude – assurance
Essayons plutôt de considérer l’incertitude comme une source inépuisable de curiosité. Plutôt que de craindre ce qu’elle nous réserve, nous pouvons commencer à en entrevoir les richesses.

Jour 7: indécision – choix
En faisant davantage confiance à nos propres ressources et à notre capacité d’adaptation, nous parviendrons mieux à nous décider, à faire nos choix.

J’écoute, je lis

Pour aujourd’hui, savourons simplement cette citation de Matthieu Ricard, qui nous rapproche du trésor en nous, de notre île intérieure.

«Chaque être contient en lui

un trésor qui ne demande qu’à être dévoilé.»

 

Share This