079 342 29 63 - 022 751 81 12 contact@ile-interieure.ch

blog

Pieds nus sur la terre – Huit façons de s’ancrer dans le moment présent (7)

Sur la Promenade de la Treille ou ailleurs, je fais de la balançoire en compagnie de mon enfant intérieur.

Les grandes vacances, rien de tel pour éveiller la nostalgie de l’enfance. Je me remémore ces semaines de liberté, qui à hauteur de gosse, semblaient une éternité. Aujourd’hui, ma lucidité d’adulte me dit, parfois douloureusement, que cette parenthèse enchantée ne dure pas. Je vois tant de gens qui, à peine revenus de vacances idylliques, ont déjà replongé dans le stress du quotidien et perdu leur entrain plus vite que leur bronzage.

Alors quand je regarde une petite fille s’envoler avec sa balançoire jusqu’à toucher le ciel, j’envie sa capacité d’être juste ici et maintenant. Elle s’amuse sans devoir faire un effort ou y penser pour en profiter. Elle est là, totalement, tout simplement. Elle n’a pas besoin, comme nous les grands, de se savoir en congé prolongé pour être en joie.

Pour connaître son secret, il me suffit d’aller le raviver tout au fond de moi. Je choisis un de ces moments calmes où les places de jeux sont désertes. Plutôt que m’asseoir machinalement sur un banc, si j’écoute de tout mon coeur mon enfant intérieur, je ne peux plus retenir la petite fille… alors parfois, de plus en plus souvent, je la laisse courir vers son jeu préféré.

Mes pieds touchent par terre et je n’ai plus besoin de m’agripper aux cordes ou aux chaînes pour grimper sur la balançoire. Mais la joie ressentie n’a pas pris une ride. Bien ancrée au sol, je bouge à peine, mais je peux déjà ressentir dans mon corps un très léger balancement… comme un doux bercement. Je peux amplifier le mouvement ou le réduire à ma guise. Je tends les jambes, puis je replie les genoux. Je décolle un pied du sol… au prochain balancement, je n’y résiste plus… je m’envole.

Tout revient, instinctivement. Je trouve mon élan. En arrière, genoux fléchis et corps légèrement penché vers l’avant… et quand je m’élève, le regard bien droit devant moi, jambes tendues, les orteils flirtant avec le ciel, le corps renversé en arrière. Je me balance en pleine conscience. Mon enfant intérieur s’amuse ent toute liberté et je me reconnecte à cette aptitude innée, que nous avons tous mais que nous égarons trop souvent en chemin, de vivre l’instant présent.

Bien sûr, je me réjouis aussi lorsque je sais que j’aurai pour moi un peu plus de temps qu’habituellement. Bien sûr, je souris en me remémorant des vacances passées, en regardant des photos qui réactivent en moi des émotions, des sensations. Mais hier et demain n’ont pas la saveur de cet instantané de liberté qui m’attend au coin de la rue, ni de cette rencontre avec mon enfant intérieur. Au-dessus des toits de la ville, je pratique le lâcher-prise. Et lorsque mes soucis d’adulte insistent pour monter avec moi sur la balançoire, j’entends la petite fille me dire avec une pointe d’effronterie: «Moi, j’m’en balance!»

Méditation guidée pour se reconnecter à son enfant intérieur

Pieds nus sur la terre - Huit façons de s'ancrer dans le moment présent

Autres étapes de ce parcours méditatif

Contacter l'île intérieure

Share This

Share This

Share this post with your friends!